• Charpente
  • Charpente
  • Tuile plate grand moule Monier
  • Toiture
  • Charpentier
  • Toiture
  • Démoussage de la toiture
  • Couverture de toit
  • Charpente Fermette
  • Chalet en bois
  • Agrandissement aménagement des combles
  • Tuiles plates toiture
  • Tuiles ardoise
  • Tuiles
Crédit d'impôts

LES CHARPENTIERS TOULOUSAINS
31620 GARGAS Haute-Garonne

Traitement des charpentes et des bois

LES CHARPENTIERS TOULOUSAINS vous proposent un devis gratuit à votre domicile de Gargas pour vous conseiller et établir le montant des travaux de Traitement de vos Charpentes en bois à envisager.
Evaluation du tarif gratuite de vos travaux à Gargas.



Devis



un devis un rendez-vous




*Champs obligatoires

Il est impératif de traiter les bois préventivement par injection sous haute pression dans le cas de constructions de plus de 10 ans, dont le traitement initial par bain d'imprégnation n'est plus efficace, pour éviter une contamination du capricorne qui pourrait altérer rapidement la solidité de la charpente.


Traitement des bois et des charpentes

  • Traitement bois
  • Traitement charpente
  • Traitement merule
  • Traitement capricorne
  • Traitement vrillette
  • Traitement insecte xylophage
  • Traitement de tous les coléoptères de la famille des Scolytidae, et entre autres
  • Bostryche typographe (Ips typographus)
  • Bostryche capucin (Bostrychus capucinus)
  • Scolyte rugueux, petit scolyte des arbres fruitiers, (Ruguloscolytus rugulosus)
  • Scolyte de l'amandier (Ruguloscolytus amygdali)
  • Tous les coléoptères de la famille des Cerambycidae, et notamment :

  • > Capricorne des maisons (Hylotrupes bajulus)
    > Capricorne du chêne (Hesperophanes cinereus)
    > Capricorne du noisetier (Oberea linearis)
    > Capricorne asiatique (Anoplophora glabripennis) Espèce exotique envahissante
    > Capricorne asiatique des agrumes (Anoplophora chinensis) Espèce exotique envahissante


  • Abeille charpentière (Xylocopa violacea)
  • Charançons du bois (Curculionidae)
  • Cossus gâte-bois (Cossus cossus)
  • Fourmis
  • Grosse vrillette (Xestobium rufovillosum)
  • Lyctus (Lyctus brunneus, Lyctus linearis)
  • Petite vrillette (Anobium punctatum)
  • Sirex commun ou bouvillon (Sirex juvencus) (Siricidae)
  • Sirex géant, ou grand sirex, ou guêpe du bois (Urocerus gigas) (Siricidae)
  • Termites, fourmis blanches (Reticulitermes lucifigus, Reticulitermes santonensis, Reticulitermes grassei, Reticulitermes banyulensis, Reticulitermes urbis, Reticulitermes balkanensis, Kalotermes flavicollis)
  • Vrillette aux antennes pectinées (Ptilinus pectinicornis)
  • Vrillette des bibliothèques ou nicobie marron (Nicobium castaneum)
  • Vrillette molle (Ernobius mollis)
  • Xylébore disparate (Xyleborus dispar)
  • Zeuzère du poirier (Zeuzera pyrina)


Traitement des champignons lignivores, et les mérules en particulier, ils peuvent occasionner des désordres dans les bâtiments par la dégradation des composants du bois. Ces dégradations affectent la qualité d’usage du bâtiment, et peuvent conduire à la destruction de l’élément bois, affaiblissant ainsi la structure bois.
Un taux d’humidité élevé et une température douce sont des facteurs propices à une infestation fongique. Ainsi, tout défaut d’entretien du bâti (fuite de couverture, etc.), conduisant à l’humidification récurrente et persistante de bois situés à l’intérieur de l’ouvrage, expose ces bois à un risque important de dégradation par des champignons lignivores. Le confinement des bois représentera également un facteur aggravant.
Les attaques fongiques se retrouvent plus particulièrement dans le bâti ancien ayant subi une réhabilitation. En effet, dans un objectif d’économie d’énergie, les modifications apportées peuvent entraîner une diminution du renouvellement d’air par rapport à la situation initiale (perméabilité à l’air du bâtiment), provoquant un excès d’humidité, propice au développement d’une telle infestation.

Votre demande de devis





*Champs obligatoires